Accueil Actualité Actualité Les Diables-Rouges arrachent la première place

Vision CEMAC

Les Diables-Rouges arrachent la première place PDF Imprimer Envoyer

Dans le groupe A, l’honneur de conclure les matchs de poule a échu aux Congolais et Tchadiens, auteurs d’un match époustouflant qui a catapulté les Diables-Rouges à la première place, grâce à leur victoire obtenue à l’arracher, alors qu’ils étaient menés au score: 2-1.

Ce ne fut jamais facile, bien au contraire. Ayant pris le jeu à son compte, d’entrée, le Tchad ouvrait le score par Danny Karl Marx (23e), d’une tête qui a lobé le malheureux Chancel Massa. Le portier congolais n’a aperçu que l’ombre du ballon, trahi, au départ, par son stoppeur Cervéli Ikouma, hésitant sur l’action: 1-0, pour le Tchad.

Cela récompensait un football tchadien vivant, physique, réaliste, qui a fait momentanément oublier les Diables-Rouges dans leur propre antre. Il était assez difficile de ne pas admirer ce football simple et ses joueurs on ne peut plus motivés. Pris globalement, les Tchadiens posaient depuis le début de la partie d’énormes problèmes aux Diables-Rouges, qui n’arrivaient pas à s’exprimer comme on le voulait. Et puis, Ikouma (31e) et Renauld Okakas (35e), blessés l’un et l’autre, devaient quitter leurs partenaires pour terminer le match sur le banc des remplaçants. Un banc lessivé par le renvoi de quatre joueurs, et non des moindres, dans les gradins, en raison d'erreurs administratives.

Les choses ont changé un peu en deuxième période. Encadreurs et acteurs avaient compris qu’il fallait sortir des canons traditionnels pour donner courage à ceux qui vacillaient. Et l’égalisation d’Harris Tchilimbou (58e), d’une tête spectaculaire en dominant incroyablement les grands gabarits tchadiens a ouvert aux Diables-Rouges la voie de la victoire. Devenu virevoltant, l’international junior Boukama-Nkaya «Messi» mijotait, depuis la reprise un petit tour à jouer à ses vis-à-vis, gros, gras ou élancés. Un complot qui va emporter les espoirs des Sao du Tchad, à la 64ème minute. Boukama-Nkaya au départ, relais avec Tchilimbou. Boukama-Nkaya récupère le ballon qu’il transmet à Franchel Ibara. Ce dernier le lui glisse dans un trou de souris, ce qui provoque la sortie précipitée du gardien Armel Koulara, pour tenter de prendre le ballon. C’était une erreur fatale, car le coup de pied de Boukama-Nkaya atteint parfaitement sa cible: 2-1, pour le Congo. Un but et une victoire célébrés dans une hystérie collective.

Congo bat Tchad (2-1). Buts: Danny Karl Marx (28e), pour le Tchad; Harris Tchilimbou (58e) et Gitel Boukama-Nkaya "Messi'' (64e), pour le Congo.

CONGO: Chancel Massa; Herman Nkodia, Bomassi, Ikouma (puis Debuisson, 31e), Dimitri Bissiki; Ockakas (puis Franchel Ibara, 35e), Madila-Mfoutou, Boukama-Nkaya, Harris Tchilimbou; Loryl Nkolo, Rochel Kivouri. Entr. : Gaston Tsiangana

TCHAD: Armel Koulara; Armand Djerabé, Asselmo Massama, Ramses Samuel Totodet, César Abaya; Hassan Dyallo (puis Habib Mahamat, 78e), David Mbaïhouloulou (puis Ferdinand Gassina, 65e), Ahmed Medego; Kedigui Hilaire (puis Mahamat Adda, 58e), Karl Marx. Entr.: Cherif Chaad.

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

 
 

Sponsors

cinquantenaire des indépendances Africaines
armoiries
CTV
LC2
RFI
SNPC
CEMAC

La coupe

coupe-2010.gif

En direct

Qui est en ligne

Nous avons 81 invités en ligne